La psychanalyse entre science et rêverie